Liberi.fr
Parcourir.
Tous les livresForumsPrix littérairesBlog de l'équipeÉvénementsAnnuaire de l'autoéditionSe connecterS'inscrire

LE MALLEUSLes sorcières de Sarryde KÖNIG Marie-Laure roman

Fin du XVè siècle paraissait un des plus abjectes des livres.

Nous sommes à l’époque triste et misérable des classes rurales où le diable s'adressait surtout aux femmes.

Découvrez l’histoire d’Alayone, une petite fille qui grandira à l’ombre du Malleus Maleficarum, le marteau des sorcières, et qui apprendra son existence bien plus tard à ses dépens. Son tuteur, l’évêque de Chalons, lui enseignera la théologie. Elle sera également instruite sur d’autres sciences qui sont condamnées par l’Église comme l’astronomie, l’étude des pierres à venin ou l’agronomie que lui transmettra une guérisseuse. Elle découvrira les effets dévastateurs des amours interdits, mais aussi Paris, ville emplie de magnificence, de pestilence et d’étudiants...

Dans ce roman historique vous ne rencontrerez pas de vraie de magie, car vous le savez comme moi, les sorcières ne volent pas sur des manches à balai...

Cette histoire romancée se passe dans un contexte historique authentique. Tout aurait donc pu se dérouler ainsi. Il en ressortira également beaucoup de sentiments contraires : la haine, l'amour, les diverses croyances, la révolte, le dégoût, la compassion, la violence, la douceur...

Plus de 100 000 procès pour hérésie sur plus de 200 ans avec comme appuis le « Malleus Maleficarum » furent administrés. Le Marteau des sorcières, manuel écrit par un moine inquisiteur haineux, Institoris, fut approuvé par la papauté de la fin du XVe siècle. Il connut un essor considérable grâce à l’invention de Gutemberg et fut à l’origine de plus de 60 000 condamnations pour hérésie sur plus de deux siècles, essentiellement des femmes.
Obtenir à partir de 2,99€ • 14,90€

Le mot de l'auteur.e.

Portrait de KÖNIG Marie-Laure
Beaucoup de recherches documentaires ont été menées afin de donner à ce roman d’amour et d’amitié une envergure historique. Vous serez plongés dans les usages et les coutumes d’un temps révolu, on vous parlera du procès de Jeanne d’Arc, de l’élection d’Innocent VIII et bien évidemment de l’évolution d’une idée qui germa dans la tête de Heinrich Kramer jusqu’à l’œuvre de sa vie : le marteau des sorcières.
Poser une question à l'auteur.e
Référencé le 29 avril 2018 à 15h23 • 313 vues • Aucun coup de cœur • Aucun point

À propos de l'auteur.e.

Chargement.